Des destinations incontournables ici même au Canada

par The Traveling Canucks

Le Canada a tant à offrir aux voyageurs qu’il est parfois difficile de choisir où aller et quoi faire. D’un océan à l’autre, chaque province et région propose des expériences tout à fait uniques.

Nous vous présentons aujourd’hui quelques destinations que tout Canadien devrait selon nous visiter au moins une fois dans sa vie. Car si l’appel du lointain est parfois fort, notre pays a bien des atouts pour rivaliser avec le reste du monde.

Nous avons d’ailleurs choisi pour vous des destinations et des activités adaptées aux familles et assez faciles d’accès.

Niagara Falls et l’attraction naturelle la plus populaire au pays

Les chutes Niagara sont vraisemblablement l’attraction naturelle la plus populaire au Canada : plus de 30 millions de personnes s’y rendraient chaque année… ce qui équivaut presque à la population entière du pays!

Cette merveille est en fait composée de trois chutes, soit (de la plus grande à la plus petite) le Fer à cheval, les chutes américaines et le Voile de la mariée. La rivière Niagara sépare le Canada et les États-Unis, faisant office de frontière naturelle entre la province de l’Ontario et l’État de New York.

Quand on arrive à Niagara Falls, la première chose à faire, c’est d’aller voir son attraction phare. Notre activité coup de cœur : l’excursion Derrière les chutes, qui offre une perspective sans pareille sur ce puissant déferlement d’eau, du pied même du Fer à cheval. L’aventure débute au centre d’accueil Table Rock, où un ascenseur vous amène à une cinquantaine de mètres sous terre, jusqu’à un réseau de tunnels centenaire. Notez qu’unponcho imperméable est fourni, mais qu’il ne suffira probablement pas à vous garder complètement au sec.

Les chutes peuvent aussi être admirées depuis le pont d’observation principal. Là aussi, leur chant a de quoi impressionner, sans parler de leurs embruns, qu’on pourrait prendre pour des averses. Même l’été, le manteau ou le parapluie est recommandé… non pas que l’un ou l’autre empêche la poussière d’eau de nous mouiller!

Cela dit, Niagara Falls ne se limite pas à ses chutes : tout près de celles-ci, la rue ludique de Clifton Hill, mondialement célèbre, est en elle-même une destination de choix. La meilleure façon d’en profiter, c’est avec le forfait Clifton Hill Fun Pass, qui donne accès à six attractions, dont la SkyWheel. Cette grande roue offre une vue incomparable sur le Fer à cheval et les chutes américaines. Ses 53 mètres (175 pieds) de hauteur en feraient d’ailleurs la plus imposante structure du genre au Canada!

Victoria et les épaulards dans leur habitat naturel

Pour observer des épaulards en pleine nature, il n’y a pas mieux que la mer des Salish, à environ 30 minutes du centre-ville de Victoria, en Colombie-Britannique.

Vous avez le choix entre quelques entreprises, chacune proposant des sorties sur des bateaux de différentes tailles, allant du petit canot pneumatique (vérifiez les exigences de taille et de poids) au grand plaisancier. La plupart des bateaux ont un pont ouvert d’où l’on peut facilement photographier les épaulards.

Rien ne garantit que vous en verrez, mais les chances sont bonnes, surtout l’été. De mai à octobre, elles peuvent atteindre 95 %. De novembre à mai, elles se situent entre 50 et 75 %. Quand nous y sommes allés au mois d’août, nous avons vu plus de 25 épaulards en une heure.

Vous passerez la majorité de l’excursion au grand air (habillez-vous en conséquence), l’oreille à l’affût des jets d’air qu’expulsent ces créatures marines. Avec un peu de chance, un troupeau vous entourera, comme dans notre cas : on voyait des épaulards émerger dans toutes les directions!

Et tant qu’à être dans les environs, offrez-vous au moins deux jours à Victoria! Le centre-ville n’est pas trop grand, et la plupart des activités sont à distance de marche. Vous verrez, c’est l’une des villes les plus pittoresques du Canada. Prévoyez une promenade dans l’arrière-port, où les bâtiments du Parlement et le célèbre Fairmont Empress plantent un décor digne d’une carte postale. Mentionnons aussi la scène artistique dynamique, qui se déploie sur le front de mer : vous pourrez admirer les œuvres d’artistes du coin, vous en procurer une ou deux, et même poser pour un illustrateur. Et ce ne sont pas les amuseurs publics qui manquent!

Profitez de votre passage à Victoria pour prendre le bateau-taxi de l’arrière-port à destination de Fisherman’s Wharf, où Barb’s sert un réputé fish and chips. La panse bien remplie, remontez à bord du bateau-taxi et mettez le cap sur la microbrasserie gastronomique Spinnakers pour une bière artisanale fraîchement brassée.

Avant de partir, ne manquez pas de visiter le Royal BC Museum. Nous avons adoré l’exposition sur la côte nord-ouest du Pacifique, notamment la salle de totems, les sections sur le phoque et les oiseaux et la reproduction grandeur nature d’un mammouth laineux. Une activité d’une demi-journée qui comblera toute la famille!

Conseil voyage : Vous pouvez utiliser vos milles Aéroplan pour vous rendre à ces destinations avec une voiture de location ou par avion. Un vol aller-retour pour une personne entre la majorité des villes nord-américaines revient à 25 000 milles, et les taxes se situent généralement entre 100 et 200 $. Pour un vol court-courrier (voir la liste ici), on parle de seulement 15 000 milles.

Le parc des rochers Hopewell Rocks et les plus hautes marées du monde

Côté destinations canadiennes incontournables, le Nouveau-Brunswick n’est pas en reste avec ses rochers Hopewell, célèbres dans le monde entier. Assis sur la rive de la baie de Fundy au cap Hopewell, ils constituent l’un des sites par excellence pour admirer les plus hautes marées sur Terre.

Ça vaut le coup d’y aller à marée haute et à marée basse pour constater l’impressionnante différence entre les deux. Quand la mer s’est retirée, on peut fouler le fond marin – une expérience d’autant plus magique lorsqu’on sait qu’une douzaine de mètres d’eau couvriront la plage dans à peine quelques heures! Pour l’horaire des marées, c’est ici.

Deux petits conseils. Comme la plage est plutôt vaseuse, n’oubliez pas d’apporter vêtements et souliers de rechange pour les enfants. Ils vont se salir, c’est inévitable! Et surtout, arrivez à l’heure : avec 30 minutes de retard, vous pourriez rater votre chance de marcher sur le fond de l’océan. La mer est très active, et elle n’attend pas les retardataires!

Un voyage au Nouveau-Brunswick serait incomplet sans un arrêt à Saint Andrews, un adorable village côtier à environ une heure de route à l’ouest de Saint John. Surnommé « Saint Andrews sur mer », il a pour attraction principale le célèbre hôtel Algonquin, un magnifique bâtiment datant de 1889. Riche en histoire, il a fait l’objet d’une restauration qui lui a redonné sa gloire d’antan.

Nous vous recommandons aussi de faire la route d’accès du sentier Fundy, qui longe la baie du même nom sur 16 kilomètres. Le parc qu’elle sillonne abrite des dizaines de belvédères et de pistes de randonnée, des plages accessibles par des sentiers, un pont piétonnier suspendu et un centre d’interprétation. Vous en aurez pour une journée à découvrir les nombreux sentiers et panoramas.

Les majestueuses Rocheuses, l’été et l’hiver

Été comme hiver, les Rocheuses canadiennes sont une destination de choix – et un vrai terrain de jeu pour les aventuriers.

L’été

Pendant la saison chaude, il faut absolument faire la promenade des Glaciers, entre Banff et Jasper. C’est environ quatre heures de route, mais avec les arrêts, prévoyez une journée complète.

Le glacier Athabasca est un arrêt obligé. C’est le glacier le plus visité en Amérique du Nord, et l’un des huit qui forment l’immense champ de glace Columbia. Une belle aventure vous y attend, et tout le monde peut y prendre part. Oubliez les crampons ou l’hélicoptère : un immense autobus vous conduira directement au cœur de cette merveille naturelle, où vous aurez du temps pour marcher sur la surface qui crisse sous les pieds. Le trajet d’aller et de retour dans le « Ice Explorer » est lui-même très amusant!

Le lac Louise se passe de présentation, mais n’oublions pas le lac Moraine, moins connu, mais non moins spectaculaire. Louez un canot et faites plaisir à l’explorateur en vous : les eaux d’un bleu irréel vous émerveilleront. Pour éviter les foules, arrivez tôt!

L’hiver

Pendant la saison froide, difficile de choisir une activité. C’est que le choix est généreux!

Vous ne vous tromperez pas en optant pour une visite guidée nocturne du canyon Johnston, à Banff. Avec comme seule source de lumière une lampe frontale et les étoiles, vous parcourrez le canyon jusqu’auxchutes inférieures, figées par le froid. Il n’y aura personne d’autre que votre groupe dans les parages, et au retour, tout le monde éteindra sa lampe, laissant la lune éclairer le chemin.

Une autre belle activité pour tous les âges : la randonnée en traîneau à chiens Great Divide. Ses 16 kilomètres en font la plus longue à Lake Louise. Bien au chaud sous les couvertures, vous filerez dans la forêt. Les chiens feront tout le travail; il ne vous restera qu’à contempler les magnifiques sommets enneigés!

Après avoir lâché votre fou dans la neige, réchauffez-vous aux sources chaudes de Banff. Pour un repas mémorable, c’est au légendaire Fairmont Chateau Lake Louise qu’il faut aller. Réservez votre table au bord de la fenêtre du salon Lakeview et profitez de la vue!

La Nouvelle-Écosse et le phare le plus célèbre du Canada

La Nouvelle-Écosse compte plus de 160 phares historiques : aucune autre province canadienne n’en a autant. Ces phares jalonnent un littoral qui s’étend sur des milliers de kilomètres et demeurent un important symbole du passé. Beaucoup sont d’ailleurs connus dans le monde entier.

Le plus connu d’entre tous n’est nul autre que celui de Peggy’s Cove. Érigé en 1915, il guide toujours les homardiers qui affrontent les puissantes vagues. Jusqu’en 2009, son rez-de-chaussée abritait un bureau de poste – quand il était en service, c’était le seul en Amérique du Nord à se trouver dans un phare!

On dit qu’Halifax compte plus de pubs par habitant que toute autre ville canadienne, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire. De la bonne compagnie et des prestations de musique néo-écossaise : un heureux cocktail!

Pour les amateurs de poissons et de fruits de mer, la Nouvelle-Écosse est un véritable paradis. Des repas de homard au bord de l’eau à la chaudrée authentique, on y sert des festins marins dont la fraîcheur est pratiquement inégalée au pays. Le homard y abonde, et si votre visite ne suffit à vous rassasier, vous pourrez vous en expédier à la maison, histoire de vous régaler à votre retour.

Pour votre séjour en Nouvelle-Écosse, réservez-vous de 10 à 14 jours et prévoyez du temps pour une balade jusqu’à l’île du Cap-Breton (louez un véhicule s’il le faut). Incarnation même de la beauté naturelle, elle est l’une des destinations insulaires les plus prisées au monde. La piste Cabot y est pour quelque chose : cette route de 300 kilomètres combine des panoramas côtiers spectaculaires, des paysages sublimes et une chaleureuse hospitalité. Prenez votre temps, et sortez l’appareil photo! En plus, les Cap-Bretonnais comptent parmi les gens les plus chaleureux que nous avons rencontrés au Canada. Vous constaterez vite que cette île est tout simplement magique!

Voilà donc cinq destinations qui vous plairont, nous en sommes convaincus. Chacune a de quoi ravir toute la famille et constitue un excellent point de départ pour partir à la découverte du reste du Canada.

We really think you’ll enjoy these five Canadian destinations. They each offer something for the whole family, and any of them is a great place to start if you want to explore more of Canada.


Nicole et Cameron vivent à Vancouver, en Colombie-Britannique, avec leurs deux fils âgés de 5 et 7 ans. Leur blogue sur les voyages en famille est reconnu comme l’un des plus importants au Canada. Ensemble, ils ont visité plus de 70 pays. Les opinions exprimées sur leur blogue leur appartiennent.