LE BEDON BRETON – La Bretagne en 5 produits chouchous

Vous est-il arrivé de séjourner dans un endroit nouveau et d’avoir cette sensation d’être un peu chez soi, sinon un désir très fort d’y être un citoyen d’adoption?

bret-11-1280x843

Ce fut l’effet que la Bretagne eût sur moi lors de mon séjour, dans le nord de cette région, il y a quelques semaines. Le sentiment d’appartenance très fort des Bretons pour leur patrie, la vaste panoplie de produits et artisans locaux, cette douce nature entre terre et mer, ces horizons à perte de vue sont difficiles à résister.

Je pourrais parler en long et en large des kilomètres de côtes, de l’accueil des Bretons, des plages, de la thalassothérapie, des sports marins ou des sentiers pédestres mais je choisis aujourd’hui de vous parler de la Bretagne par le bedon. Pour la balance, il vous faudra aller voir la vidéo ou, encore mieux, visiter la Bretagne vous-même à votre propre rythme car il fut impossible de conserver tout ce qui m’a charmé au montage!

Produits locaux et artisans culinaires

1 – Le sarrasin et la galette

Le sarrasin, ou blé noir est à la base de la fameuse galette, que l’on qualifierait ici probablement de crêpe bretonne ou de crêpe au sarrasin. En fait, selon les Bretons, toute crêpe fine composée uniquement de sarrasin doit être nommée galette, qu’elle soit en garniture sucrée ou salée. Du moment où on combine le sarrasin avec de la farine de blé ordinaire (ou froment pour les bretons), on l’appelle crêpe. Ensuite, je dois admettre, pour l’avoir essayé qu’il est très difficile de faire une véritable galette au sarrasin à la maison. L’artisan crêpier utilise un appareil qu’on appelle le billig, pour faire des galettes (et crêpes) hyper fines. Il est presque impossible d’obtenir un aussi bon résultat avec un simple poêlon à crêpes. Alors que plusieurs bretons disent poursuivre la tradition des soirées galettes & cidre, la majorité m’ont avoué acheter tout simplement leurs galettes fraîches chez leur pâtissier du coin. La chance! Ne reste plus qu’à préparer des garnitures afin que chaque convive puisse préparer sa galette selon ses envies. La plus classique en Bretagne? Jambon, beurre, emmental et œuf. C’est bien, bien délicieux et pourtant si simple. Mais comme pour tout en Bretagne, la qualité des ingrédients permet au résultat final de briller.

 

Par ailleurs, plusieurs bretons m’ont recommandé le Breizh Café, où le Chef-entrepreneur Bertrand Larcher combine le savoir-faire ancestral de la galette avec son amour pour le Japon. J’ai pu tester le Comptoir Breizh Café, rue de l’Orme Maloine, au cœur de l’intra-muros de Saint-Malo et je m’y suis régalé. J’ai été surprise par leurs galettes, style maki japonais, garnies de façon classique ou surprenante, puis roulées et servies en bouchées. Ce fut aussi mon premier aperçu de l’usage des algues bretonnes en cuisine.

Outre la galette, le sarrasin est aussi fort populaire en cuisine, allant des pains, aux salades, garnitures, tisanes et comme simple accompagnement. Nous avons d’ailleurs eu la chance de suivre un cours sur le sarrasin et ses multiples usages à L’École de Cuisine Corsaire à Cancale. J’ai adoré l’idée de faire frire les grains de sarrasin quelques minutes pour en faire une garniture, style chapelure croquante. J’ai aussi beaucoup, beaucoup aimé le sarrasin, style riz au lait, qui fut totalement délicieux.

2 – Le beurre

bret4-640x1024

Comment parler de Bretagne sans mentionner le beurre Breton? Mes abonnés Bretons me parlaient constamment de leur beurre alors j’avais bien hâte d’y goûter pour me faire ma propre idée. Ouhla. Les copains bretons avaient raison. C’est autre chose. Loin, si loin du beurre industriel, le beurre de barrate breton change complètement la donne,  que ce soit en tartinade, en baguette jambon-beurre ou dans les pâtisseries. Un pur délice. La palme revient au beurre Bordier, qui m’avait été référé par plusieurs de nos bettes européennes. Le classique, et le plus populaire, formé devant vous à même la motte de plusieurs kg est le beurre demi-sel. La jeune demoiselle nous disait qu’en pleine saison touristique, à leur adresse de Saintt-Malo dans l’intra-muros, ils peuvent passer près de 200 mottes de beurre en une journée. Des milliers de petits blocs de beurre qui trouveront leur bonheur chez les familles les plus gourmandes d’ici et d’ailleurs. Les variétés chez Bordier sont multiples et on peut trouver de belles sources d’inspiration et des recettes sur leur page web. Du beurre au sarrasin (mon préféré) au beurre à la vanille de Madagascar (imaginez un peu sur une crêpe avec de la chantilly) c’est de la pure folie. Ils sont TOUS délicieux. Quelqu’un devait bien se sacrifier pour y goûter 😉

3 – Poissons, coquillages et crustacés

bret-6-640x1024

Qui dit Bretagne, dit océan. Durant mon court séjour, je n’ai mangé que d’excellents poissons, tous préparés assez simplement, laissant place à la fraîcheur du produit brut. Le bar, les sardines, le maquereau et le cabillaud semblent les options les plus populaires.

Côté coquillage, j’y ai mangé les meilleures moules de ma vie! Il faut comprendre que les moules bretonnes sont protégées par une appellation et se distinguent par leur finesse. Toute petites par comparaison aux moules nord-américaines, délicates, à mi-chemin entre la douceur et le côté salin, les miennes baignaient dans une sauce à la crème que j’ai tenté de finir à la cuillère tant elle était parfaite. Lors de mon séjour, la saison des Saint-Jacques n’était pas encore commencée mais tous les habitants du coin semblaient très gaillards à son arrivée. Je me promets un jour de revenir en Bretagne durant la saison pour goûter à ces fameuses Saint-Jacques qui, à ce qu’on me dit, n’ont rien à voir avec le pétoncle que je connais. À suivre…

Sinon, les huîtres de Cancale sont cultivées ici même, en Bretagne, et distribuée dans les meilleurs restaurants de toute la France. Minérales, juste assez salées, elles sont délicates et charnues en bouche et on pourrait facilement s’en enfiler deux douzaines, sans citron ni artifices.

4 – Cochonnailles

bret-2-640x1024

Autant la Bretagne est reconnue pour ses produits de la mer, autant ses habitants sont fiers de leurs cochons. Mon coup de cœur fut le jambon blanc local et les andouilles de Guémené (région du Morbihan). Star de la gastronomie bretonne, elle se trouve froide ou chaude, en plateau de charcuteries comme en repas principal. Je rêve encore de la galette commandée à la brasserie La Saint-Georges, à Rennes, avec raclette, pommes de terre et rondelles d’andouille. Un pur bonheur bien gourmand, parfait pour les saisons froides.

5 – Biscuits, bonbons, galettes et pâtisserie

bret-3-640x1024

Le beurre breton est aussi la star derrière les meilleures spécialités sucrées de la région. Ma pâtisserie favorite? Le Kouign Amann, En breton, Kouign signifie « gâteau » et Amann, « beurre ». « Il est fabriqué à partir de pâte à pain, recouverte d’un mélange beurre-sucre, puis replié à la manière d’une pâte feuilletée. Lors de la cuisson, le mélange beurre-sucre fond, imprègne la pâte à pain et caramélise, ce qui confère au Kouign Amann une texture fondante à l’intérieur, et croustillante et caramélisée à l’extérieur. » C’est follement bon.

Sinon, les galettes et biscuits au beurre sont partout et font un fichu beau cadeau à ramener dans sa valise.

La finale revient aux caramels au beurre, salés ou non, qui demeurent une de mes friandises favorites au monde.  Lors de notre séjour, nous avons tout simplement remplacé la gomme à mâcher par les caramels, sans aucun regret!

Bonnes adresses gourmandes

Saint-Malo

Cancale

Rennes

  • La Saint-Georges (crêperie)
  • Marché des Lices (les samedis)
  • Marché La Criée (tous les jours du lundi au samedi, de 9 h à 14 h et de 16 h à 19 h (jusqu’à 19 h 30 le vendredi). le dimanche, de 9 h à 13 h.et Food trucks gourmets tous les premiers dimanches du mois)
Adresses dodo charmantes

Saint-Malo

Val-André

  • Spa Marin Val-André (demander le soin Escale Breizh, gourmand, hyper relaxant, un soin extraordinaire et unique) 

Rennes

  • Hôtel Balthazar Boutique hôtel, au centre de Rennes, à quelques pas du Marché La Criée, du shopping et du vieux Rennes.

Ce séjour  de presse a été rendu possible grâce à Atout France, Rail Europe, Tourisme Bretagne et leurs bureaux des départements de  Saint-Malo Baie de St-Michel, Cap D’Erquy Val André et Tourisme Rennes.