Les côtés méconnus de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande

Par Jim Byers

Vous connaissez probablement déjà l’Opéra de Sydney et le Harbour Bridge. Peut-être avez-vous aussi entendu parler du saut à l’élastique et des plateaux de tournage du Seigneur des anneaux.

J’ai eu la chance de voyager en Australie et en Nouvelle-Zélande à plusieurs reprises, et d’y visiter des lieux célèbres ainsi que des endroits à l’écart des sentiers battus, dont la majorité des gens n’ont jamais entendu parler. Les deux pays proposent une diversité impressionnante d’activités et d’attraits. En voici une sélection!

AUSTRALIE

L’île Lord Howe

Cette île remporte assurément la palme du lieu le plus insolite que j’ai visité. Il s’agit d’un tout petit croissant de terre d’une superficie de 14 km2, à quelque 600 km à l’est des côtes australiennes. L’île compte deux sommets : l’un d’eux, le mont Gower, un imposant piton de basalte, s’élève à près de 900 mètres au-dessus de l’océan. Le Capella Lodge est l’hôtel haut de gamme de l’île; le grand luxe s’y accompagne de vues spectaculaires sur la mer et le mont Gower. Pour une ambiance plus décontractée, il est également possible de louer une maison de plage ou un appartement. L’île compte plusieurs plages magnifiques, où l’on peut s’adonner à la plongée (autonome ou avec tuba) et à la pêche. Vous pouvez également faire une randonnée jusqu’aux falaises surplombant l’océan, d’où vous pourrez observer des oiseaux se laissant flotter au gré des vents. L’île est très peu peuplée, et on y permet seulement 400 visiteurs à la fois. Des vols réguliers (quand la météo le permet) assurent la liaison avec Sydney et Brisbane.

Idéal pour :ceux qui recherchent VRAIMENT la paix.

Kings Canyon

Les villes australiennes sont formidables, mais pour moi, c’est l’Outback qui représente le caractère sauvage de l’Australie et qui fait la particularité du continent. Son site le plus célèbre, avec raison, est Uluru (anciennement appelé l’Ayers Rock), mais j’ai aussi un faible pour Kings Canyon. À environ 300 km d’Alice Springs, Kings Canyon (qui fait partie du parc national de Watarrka) est un lieu magnifique, où l’on peut admirer des formations rocheuses rougeâtres, résultat de millénaires d’exposition au soleil, au sable et à la chaleur torride. Certaines parois du canyon sont si lisses qu’on dirait qu’elles ont été furieusement découpées par un Gordon Ramsay géant armé d’un énorme couperet à viande affûté. Un petit ruisseau bordé de palmiers coule à l’intérieur du canyon, offrant ainsi une oasis de fraîcheur et d’ombre lors des journées chaudes, dans ce qui est pratiquement le point central du continent. Pour ceux qui souhaitent vraiment faire l’expérience du Outback, le centre de villégiature Kings Canyon Resort offre des chambres confortables, de bons repas, un pub et une piscine.

Idéal pour :les randonneurs, les astronomes amateurs et tous ceux qui apprécient les paysages désertiques.

Le récif de Ningaloo

Le récif de Ningaloo, sur la côte ouest, n’a rien à envier à la Grande Barrière de Corail – bien au contraire. D’abord, il ne prend naissance qu’à quelques mètres de la rive, alors qu’il faut au moins une heure de bateau pour voir certaines parties de sa rivale. Long de 260 kilomètres, il accueille des baleines à bosse pendant une partie de l’année et offre la possibilité de nager avec les énormes et paisibles requins-baleines. On peut aussi y observer des tortues de mer, des mantes géantes et mille et une espèces de poissons tropicaux. Sur la terre ferme, à une courte distance de voiture, le parc national de la Chaîne du Cap présente d’extraordinaires formations rocheuses. L’Australie-Occidentale occupe environ le tiers du continent et correspond à la superficie du Québec et de l’Ontario mis ensemble. Avec moins de trois millions d’habitants, vous aurez amplement d’espace pour respirer.

Idéal pour :les plongeurs et ceux qui sont curieux de voir une autre facette de l’Australie.

NOUVELLE-ZÉLANDE

Bay of Islands

bayofislandsnz

Cette zone semi-tropicale, à quelques heures au nord d’Auckland, est accessible par de jolis chemins de campagne (puisque la Nouvelle-Zélande ne compte que quelques kilomètres d’autoroute à la nord-américaine). La petite ville portuaire de Russell, qui marie des influences françaises, britanniques et maories, déborde de charme avec ses petits cafés et ses petites galeries d’art. C’est ici qu’a été signé le traité de Waitangi entre les Britanniques et les Maoris, les autochtones de la Nouvelle-Zélande. Le Duke of Marlborough Pub, ouvert en 1827, est le plus vieux pub du pays. Et la région viticole du nord de la Nouvelle-Zélande n’est qu’à une courte distance de voiture, tout comme l’incroyable complexe hôtelier et terrain de golf Kauri Cliffs, qui offre un parcours fabuleux avec vue sur une jolie baie.

Idéal pour :les passionnés d’histoire, les golfeurs et ceux qui cherchent un bel endroit où prendre congé d’Auckland.

Marlborough Sounds

Collines verdoyantes, auberges chics et minuscules îles inhabitées composent le décor de ce réseau de cours d’eau magique tout désigné pour une excursion mémorable en bateau. Les Canadiens qui aiment les voyages en traversier entre Vancouver et Victoria se sentiront chez eux ici. Le Lochmara Lodge est un établissement intime accessible en traversier depuis la ville de Picton, où vous pouvez prendre un bateau jusqu’à Wellington, la capitale. J’ai fait une merveilleuse promenade en kayak de plusieurs heures dans la baie de Lochmara, où j’ai observé plusieurs colonies de manchots pygmées et quelques lions de mer en plein bain de soleil. C’est l’endroit idéal pour les amateurs de plein air, sans compter qu’il s’agit du cœur de la région viticole de Malborough, célèbre pour ses sauvignons blancs rafraîchissants. On y est aussi à proximité de la Queen Charlotte Track, une piste de randonnée de renommée mondiale.

Idéal pour :les amateurs de sports aquatiques, les randonneurs et ceux qui aimeraient se rafraîchir avec un bon vin blanc local.

Akaroa

Les visiteurs qui ne connaissent pas l’histoire de cette ville de l’île du Sud seront peut-être surpris de trouver, sur la rue principale, des enseignes indiquant « boulangerie » ou « gendarmerie ». C’est que des Français sont arrivés ici en 1840, mais les Britanniques ont suivi peu après et, comme l’histoire nous l’indique, ils sont devenus la puissance dominante dans la région. Le côté français est intéressant, mais la majorité des touristes viennent ici pour observer baleines et dauphins ou pour pratiquer d’autres activités aquatiques. La ville est située à l’intérieur d’une petite baie sur la péninsule de Banks, à environ une heure au sud-est de Christchurch. Des collines d’un vert irréel jalonnent une série de baies sinueuses, qui semblent avoir été imaginées par un créateur de casse-têtes un peu fou. Ne manquez pas de visiter la Giant’s House, un jardin excentrique où des dizaines de statues en céramique colorées parsèment le décor. Si vous êtes à la recherche d’un lieu tranquille où passer la nuit, je recommande la Beaufort House, le superbe gîte touristique d’un couple sympathique au sommet d’une colline.

Idéal pour :les francophones, les amoureux de la vie marine et ceux qui veulent faire une escapade d’une journée depuis Christchurch.