L’Europe hors saison

Par Jim Byers

Chaque été, sous la chaleur étouffante, des millions de touristes s’agglutinent comme des mouches dans les rues des villes populaires d’Europe. Si vous voyagez avec vos enfants, vous n’avez guère le choix d’attendre les vacances scolaires. Mais si c’est la culture, la gastronomie ou l’histoire qui vous amène, tous les moments sont bons. Et soyons francs, personne ne va en Angleterre ou en Irlande pour peaufiner son bronzage. Alors adieu les foules!

J’ai vu Londres en été et en novembre – je choisirais novembre à tout coup. J’ai aussi beaucoup aimé l’Espagne en février et l’Irlande en avril. À mon avis, c’est au début du printemps ou à la fin de l’automne qu’il faut visiter l’Europe, quand la population locale reprend ses droits sur les rues et que les prix sont plus avantageux qu’en été.

Voici ma liste des cinq lieux à visiter durant la saison basse pour les amoureux de l’Europe.

MANCHESTER

J’y suis allé une seule fois – pour deux jours, il y a quelques années – mais je suis tombé sous le charme de son architecture spectaculaire et de ses quartiers branchés. La John Rylands Library, avec son intérieur à couper le souffle, n’a rien à envier aux autres grands édifices publics qui parsèment les métropoles du monde. Et que dire de l’hôtel de ville! Dans le fabuleux quartier de Northern Quarter, vous trouverez d’excentriques petites boutiques et gargotes indépendantes. Et vous adorerez l’atmosphère qui règne aux abords du vieux canal maritime. Pour les amateurs de sport, il y a aussi le National Football Museum (on parle de soccer ici). Je recommande également le Briton’s Protection, pub excellent et raffiné. Et quand vous serez au centre-ville, ne manquez pas le classique Midland Hotel.

1280x800-ManchesterCityHall

Manchester est la destination parfaite si vous avez déjà exploré Londres et que vous cherchez quelque chose de nouveau.


ITALIE

La Ville éternelle de Rome n’est pas si éternellement noire de monde qu’on pourrait le croire, même si elle en donne l’impression en été. Allez-y durant la saison basse, et vous n’aurez pas besoin de jouer du coude avec des touristes venus de Toronto ou de Topeka pour vous approcher de la fontaine de Trevi, loin de là. Je dois aussi dire que j’adore l’Émilie-Romagne, région située entre Milan et la Toscane. On mange comme des dieux à Bologne, surtout pour ce qui est des fromages et de la riche sauce à spaghetti bolognaise. Dans les montagnes, vous trouverez éparpillés un peu partout des villages comme San Leo et Verucchio. Quant à Modène, non seulement c’est une ville magnifique, mais vous y goûterez aussi d’authentiques vinaigres balsamiques qui ont été vieillis à la manière des grands vins. Ne manquez pas le Museo Ferrari de Maranello, consacré aux légendes de la course automobile – on y parle entre autres du célèbre pilote canadien Gilles Villeneuve.

1280x800-EmiliaRomagna

L’Italie est une valeur sûre pour les épicuriens, qui trouveront dans la région de l’Émilie-Romagne quelques-uns des mets les plus délicieux que le pays ait à offrir.


PORTUGAL

Malgré sa popularité désormais immense, Lisbonne n’a rien perdu de son charme. Les tramways bringuebalent dans les rues en montagne russe de la ville, entre les beaux édifices en pierre et les jolis parcs. Cheminez vers le centre-ville en passant par le merveilleux quartier historique de l’Alfama pour vous rendre au Forte de São Jorge, qui offre des vues impressionnantes sur les toits de la capitale. Non loin de Lisbonne se trouve une autre ville pleine de magie, Sintra, où une série de châteaux et de domaines spectaculaires surplombent la colline, imposant leur aura de prestige. La région de l’Algarve est très courue pour ses plages l’été, mais plutôt tranquille au printemps. Pourtant, il y fait un temps magnifique en mars et en avril – du moins pour les visiteurs canadiens –, avec des températures oscillant autour de 21 ou 22 degrés Celsius le jour. J’adore le petit hameau de Burgau, où les fruits de mer sont exceptionnels, les plages, magnifiques et les sentiers pédestres au sommet des falaises, époustouflants.

1280x800-AlgarveCliffs

Voilà qui devrait vous plaire si vous n’arrivez pas à vous décider entre l’attrait de la ville et celui de la plage.


IRLANDE

On connaît Dublin pour le quartier fréquenté de Temple Bar et pour le Ha’penny Bridge, mais c’est Belfast qui m’a le plus impressionné. On y trouve des bijoux d’architecture et une tonne d’histoire. J’adore les rues tortueuses du Cathedral Quarter, ses bars modestes comme le Spaniard et sa scène culinaire qui n’a plus rien à voir avec ce qu’on lui connaissait avant. La salle à manger du Merchant Hotel est en fait une ancienne chambre forte; ses plafonds cathédrale et ses blanches statues de chérubins en font possiblement le plus bel endroit où manger dans tout le pays. Les falaises de Moher sont célèbres, et pour cause, mais le site est parfois très achalandé. Je vous conseille plutôt la falaise de Slieve, dans le comté moins connu de Donegal. Elle est encore plus haute, et la plupart du temps il n’y a pas plus d’une poignée de visiteurs.

1280x800-SlieveLeagueIreland

À explorer absolument en voiture, si cela ne vous dérange pas de conduire du côté gauche de la route. Si vous préférez passer votre tour, choisissez plutôt une visite guidée avec tournée des pubs. Au moins, vous n’aurez pas à être conducteur désigné!


SLOVÉNIE

J’ai souvent dit que cette minuscule parcelle de terre était le « parfait petit pays ». Niché entre l’Italie, l’Autriche, la Hongrie, la Croatie et la Yougoslavie, il est pétri par toutes ces cultures. La capitale, Ljubljana, est charmante : des maisons aux tons pastel et des églises au dôme bombé longent la rivière, les marchés sont animés, les gens sont sympathiques et il y a un petit château sur la colline. Pensez à Salzbourg, moins les babioles de Mozart. La côte où se trouve Piran, au bord de la Méditerranée étincelante, est comme une carte postale de l’Italie avec ses petits cafés et ses pizzerias. Si vous voulez admirer le panorama alpin, l’intérieur des terres vous réserve des montagnes vertigineuses. La région du lac de Bled est célèbre pour son gâteau à la crème et son paysage sensationnel : perché sur la colline, un château domine le lac bleu-vert qui scintille. À l’une des extrémités, une petite île accessible à la rame abrite une jolie église. Être en Slovénie, c’est comme mettre le pied dans quatre ou cinq pays à la fois. Et aux dernières nouvelles, le pays n’a pas encore été envahi par des visiteurs qui brandissent des perches à égoportrait.

1280x800-lakebledslovenia

Un pays extraordinaire pour les explorateurs qui se sentent blasés de l’Europe de l’Ouest et aimeraient voir quelque chose de différent. Ou pour ceux qui voudraient goûter à toutes les cultures en un seul endroit.