Lyon , toujours un BON plan pour les gourmands!

par la petite bette

Riche de plus de 2000 ans d’histoire, entre Rhône et Saône, avec ses quartiers inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998, Lyon vous fera voyager dans le temps et dans l’assiette.

Nous revenons de notre premier séjour à Lyon avec des inspirations pour cuisiner pour au moins une année entière. À prime abords, comme nous y allions d’abords pour les Bocuse d’Or, ayant lieu en plein cœur de l’hiver, je me suis demandé si c’était là une période adéquate pour visiter la deuxième plus grande ville de France.

En fait, je peux désormais vous assurer que, peu importe la saison de votre séjour, Lyon gagne à être découverte sur au moins trois jours entiers et représente une destination historique et gourmande parfaite pour une semaine de vacances. Plusieurs compagnies aériennes offrent désormais des vols directs sur Lyon, à l’année, ce qui facilite cette escapade gourmande. La cuisine de Lyon est bonne à l’année mais, selon moi, est à son meilleur durant les saisons froides. Abats, sauces en crème, quenelles, saucissons à cuire sont parfaits pour mettre un peu de gras sur les os!

Avant de partir nous avions pris bonne note de multiples recommandations de nos abonnés La petite bette, en France. Outre ces précieux conseils, nous avons eu très peu de temps pour préparer notre séjour. Voici donc un petit résumé qui vous aidera à mieux préparer le vôtre, profiter au maximum et vous éviter quelques déceptions et dépenses inutiles (comme un trajet de taxi à 125$ CA!).

Transport

De l’aéroport :

  • Taxi : 50-85 euros. Prenez gare, les tarifs sont plus hauts la nuit et les dimanches.
  • Navette Rhône-Express : Transport vers Lyon Part-Dieu en moins de 30 min. Fonctionne 7j/7 toute l’année de 4h25 à 0h. Départ toutes les 15 minutes. Aller simple : 15,90 € / 13,20 € (12 à 25 ans) ou 14,70 € sur internet. Aller-retour : 27,50 € / 23,30 € (12 à 25 ans) ou 25,90 € sur internet. Gratuits pour les enfants de moins de 12 ans et pour l’accompagnant d’un PMR. Inclus dans la Lyon City Card!

Dans la ville : Nous avons adoré nos cartes Lyon City Card, disponibles en format 1,2,3 ou 4 jours, qui donnent droit au transport de l’aéroport St-Exupéry (chose que nous avons réalisé…trop tard), accès aux 23 musées, une visite guidée et tous les transports dans la ville (métro, tram et bus). Noter que le tarif est encore plus intéressant si vous l’achetez en ligne.

Si les musées vous intéressent peu, sachez que vous pouvez acheter dans toutes les bornes TCL des passes multi-transport à la journée (6€), 48 heures (11,50€) ou 72 heures (17.30€) . Ticket unique valide 1 heure : 1.90€ aux bornes ou 2.20€ à bord de l’autobus.

Le système de transport dans son ensemble est très efficace, abordable et rapide. Que vous soyez en plein centre ou ayez opté pour une adresse dodo à l’extérieur du centre, notre expérience fut agréable sur toute la ligne. Une voiture n’est donc pas nécessaire ou recommandée.

Grandes Tables, Mâchons et Bouchons

Lyon est reconnue comme LA capitale mondiale de la Gastronomie. En fait, on pourrait dire sans hésitation que Lyon a accouché de plus d’étoiles Michelin et de chefs étoilés que nulle autre ville dans le monde.

Les grandes tables sont multiples (Bocuse, La Mère Brazier, Les Loges, L’Atelier des Augustins, Le Grand Réfectoire, …) mais je dois admettre n’en avoir essayé aucune. Un menu 4 ou 5 services, dans ces grandes tables, allant chercher généralement 150-270 € par personne avant le vin, nous n’avions tout simplement pas le budget pour des expériences culinaires allant de 600-1000$ CA pour deux. Soupir… un jour peut-être!

Les bouchons Lyonnais, par contre sont de très belles options gourmandes et bien plus abordables! En fait, les bouchons font autant partie du décor de Lyon que ses multiples ponts mais que sont-ils exactement?

Autrefois, les cabaretiers accrochaient sur la porte de leur établissement une botte de branchages appelée « bousche » dans le patois lyonnais. C’était jadis un lieu de retrouvailles (masculines) pour les bourgeois, les chefs d’ateliers et les ouvriers (canuts).

À prime abords, on pense reconnaître un bouchon à ses tables en bois, ses nappes à carreaux, l’atmosphère bon enfant, les multiples cochonnailles au menu et le bon vin en carafe. Il faut toutefois faire attention. Les bouchons sont si emblématiques qu’il y a autant, voir beaucoup plus de faux bouchons que d’authentiques bouchons lyonnais. Il y a bien quelques certifications qui peuvent vous aider dans vos choix. Le répertoire et seau affiché à l’entrée http://lesbouchonslyonnais.org/ est preuve de fiabilité mais certaines très bonnes adresses ne s’y trouvent pas et méritent qu’on s’y attarde. Lors de notre Visite guidée sur l’histoire de la gastronomie de Lyon avec Les Visites des Filles, qui organisent des visites guidées du Lyon insolite, notre guide disait que la meilleure façon de juger un bouchon restait… de s’y attabler.

Bien que ce conseil semble adéquat pour les locaux, nous réalisons que vos journées à Lyon sont probablement comptées. Voici donc nos adresses préférées ou celles que nous avons manquées mais qui nous avait été chaudement recommandées (le temps a manqué pour tout visiter) :

  • Le Café du Peintre
  • Le Café des Fédérations
  • Daniel & Denise (les trois établissements)
  • Le Garet
  • Café du Jura
  • La Voûte chez Léa
  • Le Comptoir d’Abel (les meilleures quenelles selon nos abonnés de Lyon)
  • AOC Bar à vins aux Halles Paul Bocuse
  • Brasserie Georges (pour le décor, l’histoire et l’ambiance)

Les Mâchons : Mais qu’est-ce que le Mâchon ? Le mâchon lyonnais est la messe matinale des vrais gourmands. On y rompt le pain et on y boit le vin, on y chante même, parfois.  Imaginez-vous un brunch, aux alentours de 9h30, bien, bien arrosé et bien, bien riche et délicieux, en fort bonne compagnie. Ayant lieu dans les divers bouchons de la ville, les Mâchons dressent leurs tables de nappes à carreaux et auront le plaisir de vous faire découvrir leur cuisine et transmettre leur savoir-faire. Il faut réserver et on peut trouver l’horaire de certains Mâchons, nouvellement ici : https://www.lyon-france.com/c-est-lyon-qui-regale/a-table. Il est à noter que certains mâchons sont parfois réservés aux hommes mais qu’il existe désormais un mâchon des filles (http://machondesfilles.blogspot.com/p/la-machonneuse.html). Posez donc la question pour éviter les mauvaises surprises!

Peu importe vos choix culinaires, nous vous recommandons FORTEMENT de réserver vos bouchons, mâchons et grandes tables à l’avance, que ce soit pour le lunch ou le souper, peu importe la saison, mais surtout les soirs de weekend.

Autres adresses gourmandes

Pour un pique-nique gargantuesque, des cadeaux gourmands ou un petit (!) repas à la maison, nous avons adoré :

  • Les Halles de Lyon, pour TOUT! Allez-y le matin, ou sur l’heure du déjeuner.
  • Conserverie La belle Îloise pour les sardines (rue Ferrandière)
  • Maison Duculty pour les charcuteries et saucissons, ils peuvent même vous préparer un plateau pour emporter (rue Ferrandière)
  • Pâtés croûtes de Maison Pignol (Halles Grand Hôtel Dieu)
  • Les saucissons de chez Reynon (rue des Archers)
  • Fromagerie La Mère Richard aux Halles Paul Bocuse et aux Halles du Grand Hotel Dieu
  • Les pains de Maison Pozzoli (plusieurs adresses)
  • Les andouillettes de Charcuterie Bobosse (Halles de Lyon et avenue de l’Europe)
  • Des petits pots de faisselle (fromage frais) avec un pot de crème de Bresse à la Crèmerie St Antoine (la dame a même demeuré au Québec plusieurs années)
  • Les tartes aux pralines de Boulangerie Jocteur et les brioches aux pralines de chez Pralus
  • Les Merveilles de Aux Merveilleux (rue Grenette)

Pour les amateurs de café, Lyon ne déçoit pas et vos chances de frapper un mauvais café sont probablement limitées à des chaînes internationales qu’on ne nommera pas. Partout, ou presque, le café est délicieux et préparé selon les normes de l’art!

Dans la catégorie fast food, mention spéciale au taco lyonnais. Un kebab (!) servi dans une tortilla que les jeunes universitaires s’arrachent au sortir des boites de nuit.

Shopping

Pour les mordus de shopping, Lyon dispose de plusieurs centres commerciaux et grands magasins, au centre-ville (Part-Dieu, Confluence, Printemps) et en périphérie (Grand Ouest, Porte des Alpes, Carré de Soie, Galeries Lafayette).

Peu importe la période de votre visite, je vous conseille fortement les boutiques de lingeries fines, trop nombreuses pour être citées mais dont la qualité, les tissus fins et le choix n’ont rien à voir avec ce qu’on trouve en Amérique du Nord.

J’ai aussi été charmée par les linges de table, d’une qualité exceptionnelle que j’ai roulé dans la valise pour enjoliver nos futures photos gourmandes sur Instagram (suivez-nous sur @lapetitebette)!

Finalement, les cavistes et boutiques gourmandes sont nombreuses et la plupart sont équipés pour emballer ou mettre sous-vide quelques trésors pour votre valise. Assurez-vous tout de même avant de partir de voir ce qui est permis ou non par Douanes Canada.

Je regrette de ne pas avoir ramené :

  • Un fromage Mont d’or
  • Un fromage Saint-Marcellin
  • Un pot de truffes sous vide
  • Un moule à pâté croûte
  • Des saucissons… tous les saucissons
  • Quelques bouteilles de Saint-Joseph (rouge et blanc) et de Morgon

À venir en 2019

On annonce en septembre 2019 l’ouverture de la Cité Internationale de la Gastronomie à même le Grand Hôtel Dieu, rénové depuis peu, qui est un site à voir absolument. La petite bette a déjà hâte de visiter cette cité gourmande qui ne pourrait être mieux située. On y trouve déjà des Halles Gourmandes avec certaines des meilleurs maisons de Lyon, quelques bonnes tables et boutiques.

Bref, Lyon, ce n’est qu’un au revoir! Tes bons petits plats, tes charmants quartiers mais surtout tes habitants souriants, généreux et gourmands nous ont séduits. Tu nous manques déjà.